Actualités / Cadre de vie - mardi 21 mai 2013

L’hippodrome, à cheval ou à pied

DANS L’IDÉE de relier le cheminement le long des berges (piétons, vélos), inscrit dans le projet de l’Anneau bleu et l’avenue de Böhlen, l’hippodrome de la Soie disposera bientôt d’une solution atypique pour la traversée des pistes du nord au sud. Face à l’impossibilité de recourir à une passerelle – dont l’ombre portée sur la piste gênerait les chevaux – il fallait trouver un moyen technique plus approprié que le passage souterrain et l’actuelle traversée, faite à partir de modules et longue à installer. “Nous avons réfléchi deux ans durant pour trouver une solution pratique, sécurisée et esthétique- ment acceptable”, indique Pascal Bouillé, le directeur de l’hippodrome. Au final, le moyen est inédit, du genre prototype. La traversée des pistes pro- posée aux piétons se fera sous forme de chariots passerelles : deux trains de chariots monotraces, facilement

déplaçables le jour des courses, trac- tés et stockés le long des pistes. Un premier chariot devrait être réalisé par l’entreprise Piroux industrie de Bourg- en-Bresse. “Sachant qu’il faut compter environ quatorze semaines pour la réalisation d’un train, j’espère qu’en septembre, nous aurons la première traversée pour le galop”.

Côté canal de Jonage, une partie du mur supprimée va laisser place à une grille avec portail d’accès, de façon à ouvrir le site sur la berge. L’ensemble de l’aménagement sera entièrement financé par le Grand Lyon à hauteur de 520 000 euros, dans le cadre d’un protocole signé par Alta Carré de Soie, l’hippodrome, la société des courses lyonnaise et la Communauté urbaine.

F.M

4677 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > L’hippodrome, à cheval ou à pied