Actualités / Cadre de vie - mardi 03 février 2015

Ougarit, espace de savoir et de rencontres

“OUGARIT, c’est le nom ancien d’une ville, aujourd’hui nommée Ras Schamra en Syrie, où a été découvert le premier alphabet dit ougaritique”, explique Muna Razouk à propos du nom de l’association qu’elle vient de créer à l’espace Carco. “C’est le symbole de la connaissance”, ajoute-t-elle. Rien d’étonnant à ce choix puisque cette jeune femme fait de la transmission du savoir, à travers l’ouverture culturelle, son cheval de bataille. “J’ai remarqué qu’il manque des activités culturelles à Vaulx-en-Velin, notamment des cours de langues”. L’expérience qu’elle a acquise dans ce domaine lui donne une assise solide. “En Syrie, j’étais professeur d’arabe, j’avais créé un centre culturel avec l’enseignement des langues”.
Elle propose donc un cours de langue arabe pour les enfants. “J’ai trouvé des professeurs pour donner aussi des cours d’anglais et d’espagnol, mais pour l’instant, il n’y a pas de salle pour le faire”, regrette-t-elle.
Installée à Vaulx-en-Velin, avec son mari, depuis 2007, elle est fortement impliquée dans la vie associative de la cité. “J’ai participé aux lectures multilingues à la bibliothèque de l’Ecoin. Dans le cadre de la journée internationale de la femme, un spectacle aura lieu au centre culturel Charlie-Chaplin, le 7 mars avec les enfants qui vont chanter des chansons en bilingue français arabe et danser”. Préoccupée par le sort de bon nombre de femmes vaudaises qui, selon elle, ne sortent pas assez de chez elles, elle propose deux cours de zumba, des sorties culturelles en famille, des moments conviviaux autour de repas.
Le 8 mars sera aussi pour elle, l’occasion de faire connaître aux Vaudais la situation des femmes dans son pays en guerre. “Le film Jalila du réalisateur syrien Abnan Kito, sorti en novembre, va être projeté. Il a été traduit en français pour être visionné ici. Il montre la femme qui continue de travailler, malgré la guerre. Certaines ont des postes d’ingénieurs, de médecins, de professeurs”. Elle revendique l’égalité des droits entre les hommes et les femmes. S’inquiète de voir, ici des enfants privés de musique, de jouets, de télévision. “Il faut ouvrir les yeux sur l’extérieur, se respecter les uns les autres, quelles que soient nos religions, nos origines”.

Jeanne Paillard

Pratique : association Ougarit, espace Carco, 20 rue Desnos. Tel : 06 02 18 31 94. Cours de zumba les jeudi après-midi de 14h à 15h et de 18h à 19h. Cours d’arabe pour enfants le mercredi de 14h à 15h30 et de 15h30 à 17h30. Repas syrien le 26 février à 12h. Inscriptions avant le 6 février.

3623 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Ougarit, espace de savoir et de rencontres