Cadre de vie / Quelle suite au renouvellement urbain au Mas ? - mardi 18 décembre 2012

Le développement du Mas conditionné à l’étude Grande île

VOILÀ plus d’un an et demi que le Grand Lyon s’est engagé à lancer une étude de renouvellement urbain sur la Grande île, c’est-à-dire sur le territoire qui va du Mas du Taureau jusqu’à Villeurbanne Saint-Jean. Après de précédentes études sur chacun de ces quartiers, le Grand Lyon veut “construire une vision globale” afin de pro- poser un projet cohérent. Car pour l’agglomération, ce vaste territoire situé sur deux communes occupe une position stratégique en terme de développement universitaire, à mi- parcours entre le campus de La Doua et celui de Vaulx-en-Velin (Ecole nationale des travaux publics d’Etat et école nationale d’architecture). Il est aussi inscrit au schéma de cohérence territoriale (Scot) avec la mise en place d’un axe structurant qui permettra une meilleure desserte des transports en commun. C’est pourquoi, il est demandé dans le même temps au Sytral (gestionnaire des transports en commun) de mener une étude sur le prolongement du tramway T1 depuis La Doua jusqu’au centre-ville de Vaulx-en-Velin, via Villeurbanne Saint- Jean.

L’étude Grande île doit permettre au Grand Lyon de lancer fin 2013 la Zone d’aménagement concerté (Zac) du Mas du Taureau. “Le Grand Lyon ne cesse de répéter que ce secteur est l’un des enjeux majeurs de développement de l’agglomération, argumente le maire, Bernard Genin. Mais du passage ou non d’une ligne forte de transports en commun, dépendra la densité que nous donnerons à ce développement”. Une demande appuyée par le préfet, Jean-François Carenco, représentant de l’Etat dans la région, qui dans un courrier au président du Sytral se dit “inquiet” qu’aucune décision ne soit prise à ce sujet “en débat depuis près de deux ans et pour laquelle l’agglomération s’était engagée à présenter mi- 2012 des réflexions abouties”. Le préfet pose deux questions clés : “La desserte de ces quartiers par les transports en communs et leur densité, chacune renvoyant à l’autre”. Pour la Ville, il est donc impératif que le Grand-Lyon et le Sytral se prononcent avant l’été 2013 : “Cette date n’est pas choisie au hasard, précise Bernard Genin, car par la suite, le Grand-Lyon va lancer la Zac du Mas du Taureau. De leur engage- ment, dépendra le nombre de logements à construire, selon qu’il y aura ou non une ligne forte de transports en commun. Et c’est tout le projet de développement du Mas qui en dépendra”.

E.G

En avril 2011, le Grand Lyon adopte la décision d’une étude sur le territoire dénommé la Grande île. Un territoire qui va du Mas du Taureau jusqu’à Villeurbanne Saint-Jean et dont les enjeux de développement pas- sent par le prolongement du tramway T1.

2667 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Quelle suite au renouvellement urbain au Mas ? > Le développement du Mas conditionné à l’étude Grande île