Actualités / Cultures - mardi 15 avril 2014

Grrrnd Zero commence ses travaux coûte que coûte

“NOUS SOMMES dans les starting blocks !”, assure un membre de Grrrnd Zero en déballant du matériel de chantier. Le collectif culturel à qui la Ville de Lyon et l’agglomération ont promis de nouveaux locaux à Vaulx-en-Velin, avait fait savoir il y a quelques semaines que, sans nouvelles, il attaquerait les travaux. La semaine dernière, quelques-uns ont commencé à entreposer, dans l’ancienne papeterie de l’avenue de Böhlen, moellons et pelles pour débuter l’aménagement du lieu et en faire leur nouveau QG. “Tout est à refaire. Il n’y a ni eau, ni électricité”, explique un porte-parole.

Après avoir dû quitter les anciennes usines Brossette de Gerland en avril 2013, le collectif alternatif s’était vu proposer cette usine vaudaise inoccupée depuis quelques années et propriété du Grand-Lyon. 1500 m2 de hangar, 500 m2 de bureaux et un jardin : de quoi leur permettre de continuer leurs activités et d’imaginer une grande salle de concert, des ateliers, des espaces de travail et autres lieux d’exposition. Bref, tout ce qui a fait le succès de Grrrnd Zero ces dernières années. La Ville de Lyon s’était engagé à verser une subvention de 300 000 euros pour permettre la réhabilitation des hangars. Depuis, un tiers de cette somme a été votée en conseil municipal, mais aucun bail n’a été signé. Une situation kafkaïenne pour les membres du groupe. 

Des volontaires pour les travaux

D’autant que, selon eux, la Ville de Lyon ne semble pas pressée de clarifier la situation. “Nous étions partis sur la base d’une installation pour cinq ans. On nous parle désormais de quatre ans avec une possible rallonge d’un an… Sans tenir compte de tout le temps que nous perdons depuis des mois et des nombreuses semaines de travaux à venir”, note-t-on chez Grrrnd Zero. Du côté de la place des Terreaux, on tempère : “Des engagement ont été pris, rassure la Ville de Lyon. La période électorale a forcement provoqué un ralentissement du dossier mais cela ne veut pas dire qu’il est tombé aux oubliettes”.

“Nous accompagnerons la création de la salle du collectif Grrrnd Zero à Vaulx-en-Velin”, soulignait le programme de campagne du candidat-maire Gérard Collomb pour les municipales de mars dernier. Il ne lui reste plus qu’à le prouver. En attendant, le collectif rassemble le maximum de volontaires pour prêter main forte au réaménagement et une demande préalable de travaux a été déposée auprès de la Ville de Vaulx-en-Velin. Et Grrrnd Zero l’assure : ce n’est qu’une question de jours avant de lancer le premier coup de pelle.

Maxence Knepper

Pratique : www. grrrndzero.org

3663 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Grrrnd Zero commence ses travaux coûte que coûte