Actualités / Cultures - vendredi 09 mai 2014

Une exposition pour ne pas oublier l’esclavagisme

Dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage du 10 mai, un collectif d’association en lien avec l’Epi et la Ville, a organisé un atelier pédagogique à destination des enfants. Encadré par Serge Diantantu, auteur et illustrateur, des jeunes du centre social Levy ont découvert une facette méconnue de l’histoire.

“Il est important de parler du commerce triangulaire afin d’interpeller les plus jeunes, explique l’auteur. Chaque matin, ils consomment du sucre, des céréales à base de maïs ou du chocolat. Il ne faut pas oublier à quel prix ces denrées sont parvenues en Europe. Encore aujourd’hui, on participe à un nouvelle forme de commerce triangulaire avec les vêtements, les jouets ou les baskets”.

L’auteur de la série Mémoire de l’esclavage expose ses planches jusqu’au 16 mai à l’hôtel de ville, place de la Nation. Un quatrième tome de la série Mémoire de l’esclavage sera publié dans les prochaines semaines chez Caraïbéditions.

3205 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Une exposition pour ne pas oublier l’esclavagisme