Actualités / Société - mercredi 18 mars 2015

Chaud devant ! En tournée avec les porteurs de repas à domicile

DÈS POTRON-MINET, une soixantaine de repas arrive à la résidence Croizat, située au Pont-des-Planches. Confectionnés par un prestataire à Pusignan, ils sont conditionnés à Vaulx-en-Velin par Viviane et Rado, tous deux agents sociaux. Il est sept heures et quart et le temps est compté. Au menu du jour : salade de tomates, rôti de veau, flan de courge, morceau de fromage, sans oublier la miche de pain et le yaourt. Le menu est élaboré par un diététicien et il existe un régime adapté aux personnes diabétiques. Une fois livrés dans des barquettes individuelles et filmées, tous ces plats doivent être répartis dans des sacs. L’espace dans lequel les deux agents s’affairent est plutôt exigu. Mais les gestes sont bien rodés. “Nous livrons les repas du lundi au vendredi et le samedi, les repas du dimanche”, indiquent les agents. Rado, présent depuis 2011, s’occupe de la partie nord de la ville et Viviane, fidèle au poste depuis 2013, livre quant à elle le Pont-des-Planches et le sud de Vaulx- en-Velin. “Pour bien conserver les plats et respecter la chaîne du froid, deux réfrigérateurs sont installés. Il est prévu d’investir dans une chambre froide, dans les années à venir”, poursuivent les deux collègues. Très récemment, la Caisse nationale de l'Assurance vieillesse des travailleurs salariés (Carsat) a alloué une subvention de 8640 euros à la ville pour la location de deux fourgonnettes réfrigérés.

 

Et c’est parti !

 

Il est 8 heures, quand les deux collègues quittent l’atelier. Nous suivrons Viviane qui commence sa tournée à un pâté de maison de là. “Nous n’avons pas toujours le temps de rester mais avec Rado, on estime que notre travail crée du lien, chaque bénéficiaire est unique”, assure la livreuse. Au premier domicile d’une dame, l’infirmière est toujours présente. Viviane pose discrètement le petit sachet blanc chargé de vivres dans son réfrigérateur. Le pain est soigneusement laissé sur la table de la cuisine. La tournée se poursuit dans le quartier pavillonnaire, chez Franceco. Cet ancien boxeur âgé de 74 ans se fait livrer ses repas depuis huit ans. “Le décès de mon épouse, m’a poussé à franchir le cap. C’est une solution pratique et qui plus est c’est équilibré” souligne-t-il. Le temps d’échanger quelques politesses, la livraison reprend. A quelques rues de là, Robert, 85 printemps, fait preuve d’inventivité. Ce bricoleur s’est aménagé un petit chariot avec un parapluie pour récupérer son plateau. “Ah, c’est pas mal, si je devais mettre une note, ce serait 8/10 !”, dit-il en riant. Sur le quartier, la tournée s’achève chez Pierre qui attend sagement. “Sur nos tournées nous avons les noms des personnes mais aussi un numéro d’un référent, souligne Viviane. Cela permet de prévenir la famille ou les proches en cas de pépin”.

 

Cap au sud

 

Direction le Sud où se situe l’essentiel de la tournée de Viviane. Cette partie de la ville est la plus étendue. Madeleine habite un pavillon. A 90 ans, elle a toujours bon pied bon œil. Le temps de lui monter son repas, et c’est reparti en direction des immeubles, rue Salengro, chez Manuel et son épouse. “Ça fait trois ans qu’on utilise ce service, explique Manuel. Je ne suis pas toujours friand de ce qui est livré mais à nos âges, j’avoue que le service est utile et il nous permet de rester à notre domicile”. Manuel et son épouse ont récemment rempli un questionnaire de satisfac- tion.

Au Sud, il y aussi la cité Logirel- Chénier. Elle rassemble beaucoup de personnes âgées. “Ce n’est pas toujours évident car dans cette partie de la ville, il y a de nombreux seniors qui vivent dans des immeubles sans ascenseurs” indique Viviane. Il faut se hâter et livrer les repas au plus vite car la ponctualité reste un maître-mot. Une fois de retour chemin du Gabugy vers 11h45, les deux agents remettront de l’ordre dans l’atelier et passeront les commandes pour la tournée du lendemain.

Rochdi Chaabnia

Pratique : Inscriptions et renseignements au service municipal des Retraités, rue du Méboud. Tél : 04 72 04 78 40

 

 

“IL FAUT ÉTUDIER la tarification des plateaux en fonction du profil des personnes livrées. L’effort consenti est plus important pour les seniors qui ont le moins de ressources. Nous travaillons sur une nouvelle grille tarifaire. Nous sommes aussi à la limite de nos capacités par rapport au nombre d’a- gents et de véhicules. Au-delà du repas apporté, il existe une réelle dimension sociale, ce sont les agents qui parfois signalent aux familles ou aux autorités compétentes si quelque chose ne va pas”.

Muriel Lecerf, adjointe aux Personnes âgées

4128 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Chaud devant ! En tournée avec les porteurs de repas à domicile