Actualités / Société - lundi 15 décembre 2014

Jamais sans toit : la mobilisation ne faiblit pas

Il a fallu, pour certaines écoles, aller jusqu’à l’occupation pour obtenir que soient logées des familles qui dormaient dans la rue. C’est le cas notamment pour l’école Jean-Vilar à Vaulx-en-Velin. Si l’occupation de l’école a pris fin grâce à l’accueil des trois familles concernées en hébergement d’urgence du 115, le problème est loin d’être résolu pour nombre de familles de l’agglomération. Selon le collectif Jamais sans toit près de deux cents enfants et leur famille sont toujours sans abri.

C’est pourquoi, ce dernier appelle à un nouveau rassemblement le mercredi 17 décembre rue Paul Cazeneuve dans le huitième arrondissement de Lyon. “Un bâtiment appartenant à l’Education nationale est inoccupé depuis 2011. Il compte environ 24 logements”, explique le collectif dans un communiqué.

La Fédération syndicale unitaire du Rhône soutient les actions du collectif dont la dernière en date a été un campement devant la préfecture : “L’hébergement de ces familles et de ces enfants ne peut relever exclusivement de la générosité d’individus ou d’associations. Il est temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités”, affirme-t-elle.

Dans ce combat pour mettre fin à des situations qui relèvent de l’urgence, il s’agit de faire appliquer les droits fondamentaux prévus par la convention internationale des Droits de l’enfant et ratifiée par la France en 1989, stipulant que tout enfant a droit à un logement convenable.

J.P

3431 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Jamais sans toit : la mobilisation ne faiblit pas