Actualités / Société - mardi 31 mars 2015

L’ancienne secrétaire d’Etat tunisienne Faouzia Charfi, le 9 avril à Vaulx

FAOUZIA CHARFI, auteure du livre “La science voilée” (éditions Odile Jacob) attaque de front la volonté des islamistes de soumettre la science à la religion. universitaire, professeure de physique à l’université de Tunis et femme politique tunisienne, elle est nommée, après la révolution de 2011, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’enseignement supérieur dans le gouverne- ment d’union nationale de Mohamed Ghannouchi, puis dans celui de Béji Caïd Essebsi. Personnalité respectée dans les milieux universitaires, Faouzia Charfi a mis en place des réformes de l’enseignement supérieur, notamment l’élection des dirigeants, l’orientation des élèves, les relations avec les entreprises. elle a démissionné en mars 2011 afin de militer pour la liberté en tant que simple membre de la société civile.

Que dit Faouzia Charfi dans son livre ?

Pendant sept siècles, le monde arabo-musulman était au-devant de la scène scientifique et s’est distingué dans toutes les disciplines, mathématiques, astronomie, alchimie, médecine, géographie, parfois au prix d’un combat contre le dogme établi. Puis la science a échappé aux pays musulmans pour se développer en Occident avec Copernic puis Galilée, il y a quatre siècles. La prise de conscience du retard scientifique des pays arabo-musulmans a lieu au XIXe siècle, celui de la renaissance musulmane, la nahdha.

aujourd’hui, dans un monde où la science est partout présente, qu’en est-il du rapport des religions avec la science ? Deux attitudes s’affrontent, celle prônant la liberté de pensée et le questionnement critique, et celle affirmant la prédominance du dogme sur la science, menant à une littérature concordiste très présente sur la Toile, déroulant les miracles et rejoignant les thèses des fondamentalistes religieux aux Etat-Unis dont le discours anti-Darwin fait de l’école la cible principale.

Pratique : Conférence débat de Faouzia Charfi et Jean Fontaine, Père Blanc ayant écrit une série d'ouvrages sur la littérature arabe, le 9 avril, à 18h au Planétarium.

3993 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > L’ancienne secrétaire d’Etat tunisienne Faouzia Charfi, le 9 avril à Vaulx