Actualités / Société - lundi 08 décembre 2014

La Cimade s'installe au temple Théodore-Monod

En présence de nombreuses personnes, la nouvelle permanence de la Cimade a été inaugurée vendredi 5 décembre au temple protestant du Sud. Le Comité inter mouvements auprès des évacués (Cimade)  existe depuis 1939 et fait partie de la Fédération protestante de France.

“Pour nous, accueillir ce n’est pas que des paroles, lancent Silvère Lataix, correspondant de l’association et Ginette Julliard, écoutante bénévole. Notre équipe se compose de six personnes qui se relaient. Nous sommes toujours deux personnes pour accueillir et  écouter les réfugiés. Nos permanences ont lieu tous les jeudis de 14h à 17h”. Toutefois, compte tenu des problèmes rencontrés et des situations difficiles, les bénévoles savent faire preuve d’une grande souplesse et d’un accueil personnalisé. La permanence se fait dans les locaux des éclaireurs unionistes.

 Des chiffres et une loi bientôt réformée

 Les permanences de la Cimade existent dans l’Est lyonnais, à la Duchère, Bron, Vénissieux et Villeurbanne. En 2013, 2244 personnes ont été reçues dans le Grand-Lyon. 1058 entretiens ont été conduits et 350 dossiers ont été suivis. A Vaulx, 97 personnes ont été accueillies : des chibanis, des jeunes entrés illégalement sur le territoire, des déboutés d’asile, des espagnols et des italiens, des entrants dans l’espace Schengen sans titre de séjour… Les cas sont multiples. 

Lors des discours Roger-Michel Bory, le président de l’Eglise protestante unie de l’Est lyonnais dont la Cimade dépend, a souligné “le rôle de l’Eglise protestante et son engagement à travers la Cimade qui a toute sa place ici. Protester, ce n’est pas que donner des leçons de morale, c’est dire ce qui est juste et de participer aux changements personnels comme à celui des consciences”.

Le président de la Cimade Rhône-Alpes, Yves Grellier a quant à lui insisté sur les valeurs de laïcité et d’accueil “à l’heure où les sentiments de rejet et de haine sont les plus violents”.

La députée-maire Hélène Geoffroy a quant à elle rappelé l’histoire de la ville, construite au gré des successives vagues d’immigration. “En tant que parlementaire, je participe à la réforme du droit d’asile, a-t-elle évoqué. Il est à bout de souffle. En 2007, le nombre de demandeurs a augmenté de 85%. Il y a 30 000 dossiers en attente et les centres d’accueil sont saturés. Le projet de loi vise à rendre la procédure d’asile plus équitable et moins longue. Nous voulons généraliser le logement en Cada (Centre d'accueil de demandeurs d'asile). La question de l’immigration est une chance et pas une contrainte”.

En attendant le projet de loi, l’équipe de bénévoles continuera à accueillir les nombreux demandeurs d’asile à la cité Tase.

Pratique :

Permanence Cimade au temple Monod, 22 rue Romain-Rolland. Les permanences se font sur rendez-vous téléphoniques au du lundi au mercredi de 18h30 à 20h30, au 04 78 28 47 89.

5022 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > La Cimade s'installe au temple Théodore-Monod