Société / On ne tue pas la liberté - mardi 20 janvier 2015

Sécurité maximale

“ UNE SITUATION inédite mais pas imprévue ". Le préfet de Région Jean- François Carenco, qui décrivait devant la presse, le 14 janvier, le plan de sécu- rité mis en place après les attentats à Paris les 7, 8 et 9 janvier, a rappelé qu’il s’agit là du stade ultime de Vigipirate, appelé “alerte attentat". Ainsi, 10000 soldats sont déployés sur le territoire national, soit dix fois plus qu’avant les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché casher parisien. C’est dans les mêmes proportions qu’est investie la zone de défense de Lyon : “plusieurs centaines de militaires sont mobilisés" a précisé le gouverneur militaire, le général Pierre Chavancy. Lequel a insisté : “Là où vous avez un soldat actuellement, il y en aura dix demain". Sont plus particulièrement ciblés les sites “sensibles",là où il y a de fortes concentrations : lieux de culte juifs et musulmans, écoles confessionnelles, centres commerciaux, gares, aéroports et lieux de Justice.

2355 vues

Commentaires