Actualités / Sports - mardi 17 mars 2015

De Vaulx à la Vendée Va’a

ELLE A UN PEU des allures de course tahitienne, la Vendée Va’a. Il est vrai qu’elle s’inspire de la Hawaiki Nui Va'a, qui relie les îles de l’archipel tahitien et où les braves pagaient pour porter haut les couleurs de leurs îles. La déclinaison française a été créée il y a six ans, des Sables d’Olonne à l’île d’Yeu, soit 125 kilomètres. Depuis cinq ans, les Sauveteurs volontaires de Vaulx-en-Velin participent à l’épreuve vendéenne. Le départ de la prochaine édition sera donné le 12 mai et une vingtaine de pirogues venues de tous les horizons s’affronteront. L’équipage gagnant remportera neuf billets d’avion pour prendre part à la mythique course tahitienne.

Sur le plan d’eau du Grand Parc, les six rameurs vaudais s’entrainent sans relâche. “Nous devons le faire dans des conditions différentes car nous n’avons pas la mer, explique Eric Archambault, le nouveau président du club . C’est parfois plus dur lorsque le lac est gelé et qu’il fait froid”. Pas moins de trois séances d’entraînement hebdomadaires sont nécessaires aux Sauveteurs. L’objectif affiché par les rameurs vau- dais est de terminer parmi les cinq premières embarcations. Une performance en somme toute réalisable car l’équipage local est arrivé cinquième lors de l’édition 2014. Elle avait été remportée par une pirogue tahitienne.

Les Sauveteurs volontaires peuvent aussi être fiers d’une autre cinquième place, obtenue lors des championnats de France de pirogue. Et d’une autre quatrième place lors de la coupe de France de longue distance.

Les équipiers vaudais partiront pour la Vendée à neuf. Six rameurs seront embarqués dans la pirogue. Trois autres seront dans une autre embarcation à moteur pour ravitailler l’équi- page et assister les rameurs.

R.C

Pratique : www.svvv.org

4208 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Sports > De Vaulx à la Vendée Va’a