Archives / Journal N°51 - lundi 30 avril 2012

La Maison de l’eau et de l’environnement aux Allivoz

Aux Allivoz, il y a déjà le jardin pédagogique qui, depuis 2005, fonctionne comme un lieu ressource de pratiques culturales et pédagogiques. Ainsi que le jardin méditerranéen dont la réhabilitation se poursuit. Le lieu s’enrichira prochainement du centre de pédagogie eau et nature qui constituera un lieu de découverte, d’échange, de démonstration et d’expérimentation dédié à l’eau. Ce projet de longue date, inscrit dans le plan directeur adopté en 2005 par le Symalim, se concrétise. Son chantier va démarrer, il prévoit la réhabilitation de la ferme des Allivoz en bâtiment haute qualité environnementale. Il nécessite un investissement de plus de trois millions d’euros.

L’équipement sera conçu selon deux axes : agir pour améliorer la relation entre les habitants et leur environnement et contribuer à la prise de conscience de la fragilité de la ressource en eau, de la biodiversité abritée sur le site et des risques naturels liés aux crues. Le fonctionnement interne du bâtiment fera l’objet d’une pédagogie (chaudière bois, panneaux photovoltaïques). Le centre accueillera des scolaires, des groupes et le grand public. Il sera en accès libre avec ses jardins, sa cour et sa zone de pique-nique. Ce sera également un lieu d’initiatives, de manifestations et de débats sur les grands enjeux contemporains.

L’idéal sera d’y accéder à pied ou en vélo. Depuis le parking et le point information, les visiteurs chemineront le long de la Via Rhôna sur un parcours comportant des éléments pédagogiques et thématiques : les gravières, le lac des Allivoz, le Léman-Mer, la Bletta l’agriculture et la ripisylve – formation végétale qui se développe le long des cours d’eau ou des rivières. Fort de ce nouvel équipement, le Grand parc prévoit d’accueillir 9000 scolaires par an pour des journées découverte (aux alentours de 6000 actuellement) et 20 000 visiteurs non scolaires chaque année au centre.

F.M

Des chèvres auvergnates au Grand parc

Dans le cadre de la gestion pastorale des pelouses sèches, le Grand parc de Miribel-Jonage vient d’acquérir une trentaine de chèvres et chevreaux du Massif Central : Hirondelle, Google, Ficelle... et un bouc nommé Zavatta. Ce troupeau a rejoint l’étable des Allivoz et découvrira dans quelques jours son nouveau territoire, les étendues herbeuses et broussailleuses du Grand parc. Les chèvres œuvreront aux côtés des vaches bretonnes, 12 pies noires, déjà présentes sur le site. Avec entre autres à leurs côtés Eloïsia Weber, la bergère responsable des deux troupeaux. A terme, les animaux devraient suffire à l’entretien des 50 hectares de prairies du parc. L’objectif est aussi de participer à la sauvegarde de la chèvre du Massif Central, espèce menacée.

Le bus 83 vous emmène au Grand parc

La ligne 83 Vaulx-en-Velin La Soie/Grand Parc Miribel Jonage reprend du service tous les jours jusqu’à mi septembre. Du lundi 18 juin au vendredi 17 septembre, elle offrira 20 départs en semaine avec un bus toutes les heures le matin, puis un bus toutes les 30 minutes environ l’après midi. En week-end, dès le mois de mai, la ligne proposera 37 départs avec, en moyenne, un bus toutes les 15 minutes. Les départs de la Soie se feront jusqu’à 19h30 et ceux du Grand parc jusqu’à 19h55. A partir du 23 septembre, la ligne proposera une desserte hebdomadaire avec quatre voyages le dimanche. Allo TCL au 04 26 10 12 12 (prix d’un appel local) ou www.tcl.fr

3801 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Parutions > Archives > Journal N°51 > La Maison de l’eau et de l’environnement aux Allivoz