Portraits / JOURNAL N°71 - mardi 16 avril 2013

Philippe Pic, entrepreneur au grand cœur

LORSQUE Philippe Pic apprend l’effondrement de la société dans laquelle il dit “avoir grandi”, il ne peut se résoudre à l’idée de sa disparition et se jette sans sourciller dans la tempête pour sauver l’équipage du navire qui vient de couler. Cet homme certes aime relever des défis mais surtout éprouve un véritable attachement à cette entreprise et aux salariés avec qui il a fait un bout de chemin : “Ça avait été une belle entre- prise dans laquelle j’ai travaillé à mes débuts comme agent de sécurité. J’ai beaucoup appris. J’en ai fait une affaire de cœur”.

Pour cet ancien montagnard habitué à l’effort partagé dans le respect du rythme de chacun, le facteur humain est essentiel : “La sécurité, c’est une activité qui gère de l’humain. Les hommes, on ne les jette pas comme du matériel quand il ne fonctionne plus. Une entreprise relève de l’intérêt général. Si elle tombe, c’est avec pas mal de gens”. Aujourd’hui, il veille à maintenir l’équilibre de la société dont 80 % de l’activité est basée à Vaulx-en-Velin, notamment à Carré de Soie. “L’entreprise a bien souffert. Dans un premier temps, il a fallu la remettre d’aplomb. Ce qui ne se fait pas non plus sans douleur. Nous entrons dans la phase de stabilisation”. Philippe Pic mise sur une relation de proximité avec sa clientèle : “Il vaut mieux à l’heure actuelle être un bon petit boulanger de village qu’une mauvaise multinationale”.

Jeanne Paillard

Contact : Eurosécurité. Espace Carco, 24rueDesnos.Tel : 04 78 72 35 05. www.eurosecurite-lyon.fr

Philippe Pic a repris l’activité de la société Eurosécurité avec ses quarante salariés. Il vient de s’installer à la pépinière Carco avec ce “bébé” sur les bras.

3557 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°71 > Philippe Pic, entrepreneur au grand cœur