Portraits / JOURNAL N°72 /
Paulette Maoni, toujours partante

A VILLEURBANNE comme à Vaulx-en-Velin, elle s’intéresse et participe à la vie associative et culturelle. Les gens l’appellent Mamie Paulette. Née à Tahiti, elle a quitté son île en 1976, vécu un an en Martinique et rejoint la métropole. Jeune, Paulette croquait la vie : “Je voulais en profiter pleinement”. Mais elle a traversé ensuite moultes épreuves. La plus dure fut la mort accidentelle de sa fille Harmonie, âgée de 19 ans. “Les activités artistiques et culturelles m’ont aidé à me relever, dit-elle, notamment celles pratiquées avec l’association Tamarii Tahiti Nui”. Avec son groupe polynésien, Mamie Paulette transmet les chants et danses tahitiens : “Ainsi je me sens utile”. Elle a aussi rejoint les associations Lyon Outremer et Cap diverses cités. Elle participe au festival Les Invits de Villeurbanne, à la biennale de la danse, à un spectacle du théâtre du Grabuge, aux lectures multilingues de la bibliothèque Chassine...

F.M

292 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°72 > Paulette Maoni, toujours partante