Portraits / JOURNAL N°73 - mardi 21 mai 2013

Jean-Marc Folliet s’installe au“15”

SON NOUVEAU “bébé” s’appelle Le 15. Pas par superstition ou autre fétichisme, mais tout simplement parce qu’il est situé au numéro 15 de la rue Emile-Zola. C’est là, au centre-ville, que Jean-Marc Folliet a installé le centre d’affaires où il propose des bureaux et services aux entreprises. “Le besoin existe d’un centre d’affaires de qualité, explique l’entrepreneur. S’installer dans le centre-ville me semblait important, je ne voulais pas quitter Vaulx-en-Velin”. Car c’est là qu’il a créé sa première société, en 2004. “Dans les affaires, il faut être réglo, ajoute-t-il. On a profité de la zone franche et aujourd’hui, on renvoie un peu la balle par rapport aux avantages dont nous avons bénéficié à nos débuts”.

Cet ancien kiné ostéopathe – vingt ans de pratique avec les sportifs de haut niveau – en a eu un jour assez des maux de dos, tensions et rééduca- tions. Une reconversion au cours de laquelle il s’installe à la pépinière d’entreprises Carco, à l’Ecoin, d’où il lance Cap juniors, une agence de voyage sur Internet qui propose des séjours sportifs, linguistiques ou des colonies de vacances aux jeunes de 4 à 25 ans.

L’entreprise a aujourd’hui bien décollé et prévoit même un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros en 2013 avec une croissance de 30 %. Puis, en 2007, vient Cubiq, société de marketing et développement Internet ; puis Kids village, en 2011, qui s’occupe de gestion para-hôtelière en lien avec Cap juniors. Enfin, il regroupe le tout en 2012 au sein de la holding Axaltis. C’est cette holding qui achète six cents mètres carrés en centre-ville : “Je cherchais depuis un moment où installer mes sociétés en restant à Vaulx. Les bureaux disponibles ne sont pas légion au centre-ville”. Alors, quand les sociétés coopératives des Pléïades rue Emile-Zola s’installent dans l’immeuble Woopa au Carré de soie, il saisit l’occasion. Il regroupe ses entreprises une partie des locaux et garde la plus grande partie pour le centre d’affaires, pour lequel il crée Atlantis.

Là, les entrepreneurs peuvent trouver quatorze bureaux et trente-six postes de travail, ainsi qu’un espace de co- working de quatre postes, plutôt dédiés à du service à la carte. “Nous voulons aider les entreprises qui, comme nous, ont fait leurs débuts à la pépinière et ont du mal à trouver des locaux. Il s’agit de retrouver cette ambiance de partage et d’émulation, poursuit Jean-Marc Folliet. Il y a peu d’offres à Vaulx qui vont du bureau simple à l’apport de services complets, que ce soit des connexions Internet haut débit – on propose 20 mega –, le secrétariat ou les lignes de téléphones”.

Le 15 n’entend pas en rester aux servi- ces aux entreprises. “Nous voulons être ouverts sur la ville et participer à la vie locale”. Première étape : demander la labellisation centre d’affaires de quartier de la Caisse des dépôts et consignations. Ce label signale que le centre se situe au cœur d’un quartier d’habitat social, qu’il offre des conditions préférentielles aux entrepreneurs locaux mais aussi qu’il est acteur de la vie sociale et signataire de la charte de la diversité. Tout un pro- gramme dans lequel le 15 est prêt à se lancer.

Edith Gatuing

Contact : Le 15, 15 rue Emile-Zola. Tél. 04 82 53 78 25. www.le15.fr

Il n’a pas quitté Vaulx depuis le lancement de sa première entreprise, Cap juniors en 2004. Jean-Marc Folliet ouvre aujourd’hui un centre d’affaires au centre-ville, où il regroupe aussi ses sociétés. Itinéraire...

4210 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°73 > Jean-Marc Folliet s’installe au“15”