Portraits / JOURNAL N°78 - mardi 17 septembre 2013

Samyr Merzougui, le discret patron du resto des Puces

VOILÀ quatorze ans que Samyr Merzougui travaille dans cette enclave à l’entrée de la ville, le café restaurant des Puces. Sur le site du marché aux puces, son petit restaurant offre à ses habitués une confortable terrasse aux beaux jours et, toute l’année, un havre de paix loin de toute agitation. Un lieu à l’image de son patron, Samyr Merzougui, homme discret et peu disert. Et quand on lui fait la remarque de ce trait de son caractère, il avoue avoir dû, au fil des ans, “apprendre à aller vers les clients”. Ce que confirme une de ses serveuses, Fatiha, d’un simple : “Il s’est ouvert”.

Car sa carrière n’était pas toute tracée dans la restauration. Après avoir pré- paré un CAP de pâtissier, il a “tout fait, travaillé dans le transport, sur les marchés, jusqu’à la vente d’articles de sports”. Alors, quand il est sollicité pour devenir associé de ce petit restaurant du bout de Vaulx-en-Velin, il hésite : “Je n’étais jamais passé derrière le comptoir”. Mais il se lance tout de même. De loin, d’abord, puis il met la main à la pâte en reprenant l’affaire. Actionnaire associé depuis 2000, il est à la tête du restaurant depuis 2008. Et il fait équipe, depuis 14 ans, avec le cuisinier Jacques Tachon. “Nous faisons une cuisine simple mais ici, tout est fait maison”, précise ce dernier, à l’heure où les restaurateurs se voient montrer du doigt pour servir des plats industriels. Et du mois d’avril à fin octobre, il propose des grillades à ses clients.

Tous les dimanches, il est aussi pré- sent dès cinq heures du matin pour servir le petit déjeuner aux premiers forains du marché aux puces. “Après viennent les lève-tôt, vers 7 ou 8 heures, souvent des petits vieux, précise Samyr Merzougui. J’aime l’ambiance du dimanche matin, même si ça se perd un peu aujourd’hui”. Puis, le petit déjeuner laisse la place au bar et au snack, qu’affectionnent les clients du marché. “L’ambiance est familiale désormais, les mères n’hésitent plus à rentrer et à boire un verre avec leurs enfants”, se plaît-il à constater. La famille, une priorité pour Samyr Merzougui, qui loue sa qualité de vie, grâce à ce travail qui lui laisse du temps pour ses trois garçons.

Edith Gatuing

Son restaurant est installé sur le site du marché aux puces. Samyr Merzougui y officie tous les midis de semaine pour une clientèle d’habitués et le dimanche matin pour la foule du marché. 

3459 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°78 > Samyr Merzougui, le discret patron du resto des Puces