Portraits / Journal N°59 - mardi 16 octobre 2012

HenriBoyer s’est exposé à la Tase

Ce retraité, qui vit aujourd’hui à Ecully où il est responsable de l’atelier peinture et modelage La maison de quartier, connaît bien la Tase puisque sa famille en est originaire. “J’y venais gamin, lance-t-il, pour voir mes cousins. Ma famille y vit toujours et c’est un plaisir de revenir dans ce quartier que j’aime”.

Il a donc accroché une vingtaine de toiles aux murs de la Maison Carmagnole. Un juste retour aux sources pour ce peintre amateur qui, une fois à la retraite, a pris des cours aux Beaux arts pendant un an avant de se lancer. Avec de la peinture à l’huile uniquement, il donne à voir les paysages de son quotidien, qu’il transforme en vues du siècle dernier. Les tramways prennent la place des voitures, les dames portes des robes longues et les hommes, moustache et redingote. Puis, en même temps qu’il entreprenait des voyages, ses tableaux ont changé de décor, se faisant plus exotiques.

Mais qu’il se fassent à proximité ou au bout du monde, ses pas le ramènent tou- jours dans le quartier des belles heures de son enfance, car pour lui la Tase a ce goût de nostalgie des moments de bonheur et d’insouciance.

3201 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > Journal N°59 > HenriBoyer s’est exposé à la Tase