Actualités / Cultures - jeudi 21 novembre 2013

La biennale d’art sacré actuel investit Saint-Thomas

Depuis 1996, la biennale d’art sacré actuel s’expose dans l’église Saint-Polycarpe, sur les pentes de Croix-Rousse. Cette année, l’évènement se délocalise en partie à Vaulx-en-Velin, dans l’église Saint-Thomas. Les treize œuvres installées reprennent le thème phare de cette neuvième édition : la fragilité. Des sculptures et peintures de Philippe Bossard, Monique Brochet, Marianne Buttler, Frédérique Maillart, Stepk ou encore Maurice Novel. Ce dernier propose “Rencontre”, une toile dans un style proche de celui du maître de l’art moderne Marc Chagall, qui a lui aussi donné dans l’art sacré en réalisant de nombreux vitraux.

Cette délocalisation permet de marquer le premier anniversaire de la consécration de notre église et d’inviter les Lyonnais à venir la visiter”, résume Régis Charre, curé de la paroisse. C’est aussi l’occasion de souligner la modernité du lieu (la seule église de la région datant du XXIe siècle), de mettre en avant son architecture aux rondeurs épurées et les œuvres d’art contemporain qui y sont exposés de façon permanente. A l’instar des vitraux de Xavier Noitry Thomé ou de la Descente de croix de Robert Suermondt. L’exposition est ouverte à tous, jusqu’au 30 novembre.

 

Pratique : 9e biennale d’art sacré actuel – Fragiles.  Jusqu’au 30 novembre, à l’église Saint-Thomas, 16 avenue Pablo-Picasso, du mardi au vendredi, de 14 à 19 heures. 

4930 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > La biennale d’art sacré actuel investit Saint-Thomas