Actualités / Cultures - mardi 01 décembre 2015

Vaulx Sud : l’usine Tase, ramification du groupe Gillet

Une quarantaine de personnes a assisté à la conférence d’Hervé Joly, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), samedi 28 novembre, dans l’ex-usine Tase.
Ce spécialiste de l’histoire économique et sociale des entrepreneurs et des milieux d’affaires a présenté le groupe Gillet et ses ramifications, parmi lesquelles figure l’usine Tase construite en 1922. Hervé Joly intervenait à l’occasion de la sortie de son ouvrage intitulé “Les Gillet de Lyon. Fortunes d’une grande dynastie industrielle (1838-2015)”.
Il inaugurait dans le même temps “Les facultés soyeuses”, cycle de conférences initié par
les associations Vive la Tase et Silk me back.
Le chercheur a présenté, dans les grandes lignes, l’histoire de cet ensemble industriel. Une histoire dont le point de départ remonte à François Gillet, fils de paysan, qui en 1838 a créé son atelier de teinturerie à Lyon et fait fructifier son affaire.
Trois générations plus tard, un ensemble gigantesque est constitué.
L’ouvrage d’Hervé Joly fait découvrir cette dynastie via une monographie qui “se veut aussi un fil rouge pour évoquer les transformations du capitalisme français depuis un siècle et demi”.

Pratique : “Les Gillet de Lyon. Fortunes d’une grande dynastie industrielle (1838-2015)”, librairie Droz, 2015, 29 euros.

1738 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Vaulx Sud : l’usine Tase, ramification du groupe Gillet