Actualités / Société - jeudi 19 novembre 2015

Un pas de géant vers le marché américain pour l’entreprise vaudaise Edap-TMS

COCORICO ! Le savoir-faire français, et à plus forte raison vaudais, est bien reconnu mondialement. Pour preuve, la société basée au sud de Vaulx, spécialisée dans le matériel médical de pointe, a reçu le 9 novembre dernier, le feu vert de la Food and drug administration (FDA), autorité américaine compétente, pour commercialiser un appareil médical à ultrasons thérapeutiques aux Etats-Unis, afin de traiter le cancer de la prostate : l’Ablatherm.

Edap-TMS est leader dans le domaine. Elle pourra, grâce à l’autorisation de l’administration américaine, soigner plus de 220 800 nouveaux cas de maladie. Plus que le marché des Etats-Unis, c’est toute l’Amérique qui s’ouvre à Edap-TMS. “C’est un moment clef pour notre société, indique Marc Oczachowski, directeur général. Nous avons investi énormément de temps et d’argent pour obtenir cette autorisation. Dès 2005, nous avons démarré une étude clinique que nous avons dû financer. La FDA fait preuve d’une grande exigence quant à la qualité des données cliniques car c’est la première fois qu’un dispositif demande un tel agrément pour la prostate”. Sur le site qui emploie 108 collaborateurs, trois ingénieurs spécialisés travaillent sur l’appareil. Pour réaliser une machine, près de cinq semaines sont nécessaires.

L’entreprise du sud a réalisé un chiffre d’affaires de 26 252 000 euros en 2014. Elle possède des filiales aux Etats-Unis, en Allemagne, en Italie, en Corée du sud, au Japon et en Malaisie, ainsi que des bureaux aux Emirats arabes unis et en Russie. Le savoir-faire de l’entreprise est même connu des hautes sphères de l’Etat. En 2013 elle avait reçu la visite d’Arnaud Montebourg alors ministre du Redressement productif et en 2014, celle de Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Rochdi Chaabnia

Pratique : Edap-TMS, 4 rue du Dauphiné. www.edap-tms.com

1614 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Un pas de géant vers le marché américain pour l’entreprise vaudaise Edap-TMS