Actualités / Sports - vendredi 05 décembre 2014

Comment favoriser la pratique féminine du sport ?

Les Etats généraux du sport ont fait le plein pour la 3e soirée consacrée au sport féminin. Une centaine de personne avait fait le déplacement salle du Bourg afin de comprendre quels sont les freins qui expliquent que les femmes sont trois fois moins nombreuses que les hommes à avoir une pratique sportive. Autour d’une présentation d’Anne Tatu, sociologue spécialiste de la participation des femmes au sport, et des témoignange de Jacques Cavezzan, président du comité départemantal de rugby à XIII et d’Emilie Kieffer, Vaudaise championne de France de Full contact, les participants ont débattu sur les actions à mener pour accélerer les évolutions sociétales en cours, notamment dans les quartiers prioritaires.

A partir de l’âge de 10 ans, on constate un vrai problème de mixité”, a expliqué Samira Darif, référente locale de Sport dans la ville. La structure à mis en place en 2009 un programme pour lever accompagner les filles dans leur pratique du sport. “Il y a une vraie demande.”

Le principe de marrainage est une piste a developper. Il faut s’inscrire dans une dynamique et fidéliser les pratiques”, a souligné Anne Tatu. A l’issue de la rencontre, plusieurs pistes de travail ont été lancées : féminiser les installation, faire de la médiation, et surtout, procéder par étape. 

4233 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Sports > Comment favoriser la pratique féminine du sport ?