Portraits / JOURNAL N°104 - mardi 02 décembre 2014

Clara Cuzin, populariser l’art et son histoire

“J’en ai assez du côté élitiste de l’histoire de l’art, dit-elle. L’art est dans nos vies, autour de nous et il importe pour moi de travailler à sa vulgarisation, de le rendre accessible au plus grand nombre”. Depuis trois ans, Clara Cuzin encadre l’atelier d’arts plastiques de la MJC. Un atelier où elle propose un large panel de pratiques à ses élèves – du dessin académique au pochoir en passant par le collage – pour ouvrir le champ des possibles. La plasticienne ne se contente pas de faire découvrir des techniques. Elle donne des pistes pour comprendre l’art, le cheminement qui le fait aboutir à différentes formes contemporaines. Ce, via un cycle de conférences d’histoire de l’art et de visites guidées. “Voici deux ans, tout est parti de l’incompréhension exprimée par mes élèves face aux tableaux noirs de Soulages”. Il n’en fallait pas moins pour qu’elle les emmène voir l’œuvre du peintre, au musée des Beaux-arts de Lyon et leur donne des clés pour pénétrer et déchiffrer cet univers monochrome. L’idée d’un programme d’histoire de l’art à la MJC est née.

L’objectif de Clara est de balayer différents thèmes. “Cette année, en octobre à l’occasion de la semaine du hip hop, j’ai présenté l’œuvre de Jean-Michel Basquiat”, indique-t-elle. En novembre, il y a eu le Land art et quelques artistes du mouvement, qui interro- gent la place de l’homme dans la nature ; en janvier, elle mettra un coup de projecteur sur cinq femmes sculpteurs du 20e siècle, parmi lesquelles Niki de Saint-Phalle. Dans la foulée, elle compte organiser une rencontre avec deux artistes de la région : Roselyne Erutti et Christiane Guillaubey, cette dernière n’étant autre que sa mère. Ensuite Clara Cuzin parlera d’art vidéo, de décors de cinéma et de l’intégration de la lettre dans l’art. Autant de sujets, autant d’approches qu’elle peaufine pour satisfaire au mieux son public. Il est clair que pour Clara, l’art c’est la vie. Dans la lignée de sa mère, d’un grand-père ayant fait les beaux-arts et d’un arrière grand-père tailleur de pierre, la plasticienne, diplômée de l’école Emile-Cohl, développe un travail personnel depuis une quinzaine d’années : “Sur ce qui fait et défait l’humain, sur l’intégrité de l’être. Et plus récemment sur l’intimité”.

F.M

Pratique : renseignements et inscriptions à la MJC, 13 avenue Henri Barbusse. tel : 04 72 04 13 89.

Cette plasticienne anime une série de conférences à la MJC et de visites guidées faisant découvrir l’art dans sa diversité.

2232 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°104 > Clara Cuzin, populariser l’art et son histoire