Actualités / Cultures - lundi 16 septembre 2013

Deux jours d’éveil pour “La belle dormante”

Le public des Journées européennes du patrimoine en balade à la Tase a pu découvrir sous les sheds de l’ancienne usine textile une incroyable machine : un monumental métier à tisser la dentelle, fabriqué en 1905 et provenant de l’usine Dognin à Villeurbanne. Sauvée de la destruction grâce à la mobilisation d’associations, la machine de marque Johnson a été déplacée en 2010 au Carré de Soie. Les associations Dentelles vivantes et Vive la Tase ont l’objectif de la remettre en état de marche dans le cadre d’un projet pédagogique, patrimonial et artistique.

Le temps de ce week-end dédié au patrimoine, la géante endormie est devenue “La belle dormante” entre les mains des artistes Isabelle Moulin et Wilfrid Haberey, qui ont conçu pour elle un son et lumière moderne. Le métier s’est réanimé dans l’imaginaire des visiteurs et dans ce laboratoire des possibles.

4607 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Deux jours d’éveil pour “La belle dormante”