Actualités / Cultures - lundi 26 janvier 2015

La diversité et la tolérance, Un poing c’est court

Salle comble pour la clôture du festival du film court francophone. Le public était heureux de découvrir les courts métrages sélectionnés par les différents jurys de cette édition 2015, qui mettait à l’honneur de jeunes talents tunisiens aux côtés de cinéastes suisses, québécois, camerounais, belges... Une semaine durant, 3400 scolaires et des spectateurs, dont le nombre grandit d’une année sur l’autre, ont partagé des moments forts en émotion, en humour et plein d’intelligence. Le festival est “une parenthèse riche en humanité”, décrivait sa présidente, Nicole Garnier. C’est aussi l’opportunité “de faire corps contre toutes les volontés obscures de nous séparer les uns des autres”, ajoutait-elle. Un avis auquel adhèrent tous ceux qui ont voté pour le film de Marc Fouchard, Les frémissements du thé, beau message de tolérance et d’ouverture à l’autre.

Le réalisateur sénégalais Moussa Touré, qui a eu carte blanche pour la soirée d’ouverture a dit à quel point il avait apprécié cet événement. En affirmant : “Je serai partout un porte parole de ce festival”.

F.M

2203 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > La diversité et la tolérance, Un poing c’est court