Portraits / Journal N°58 - mardi 02 octobre 2012

Alicia Roche, ses coups de cœur en font une championne

DANSEUSE, Alicia Roche considère qu’elle l’a toujours été : “Enfant, je faisais constamment des chorégraphies avec mes copines. J’ai commencé à prendre des cours de rock et de modern jazz à l’âge de six ans”. C’est ainsi que débute l’aventure de cette jeune vaudaise qui, aujourd’hui, consacre sa vie aux danses hip-hop et orientale, participe à des championnats, tout en donnant des cours au studio Planète swing.

La rencontre avec ces deux styles de danse s’est faite à Los Angeles : “Ça a été un véritable coup de cœur. Je faisais un stage de hip-hop là-bas et j’en ai profité pour prendre des cours de danse orientale avec la compagnie Layla and the lotus dancers”. Sa professeure, séduite par son talent, la propulse à ses côtés sur le devant de la scène. Depuis, Alicia Roche saisit toutes les occasions de se produire en public : “J’ai dansé pour les compagnies de danse orientale Ode Izis et Ashaanty project”, s’enthousiasme-t- elle. Elle partage également une expérience marquante avec Ben Jack’son, “le sosie officiel de Michael Jackson qui m’a emmenée danser à Tahiti”. Ce dernier n’est pas pour rien dans son ascension fulgurante : “J’ai passé des heures devant la télévision à essayer de danser comme lui”. Alicia Roche est une bosseuse et, pour se donner encore plus de chance de réussir, décide d’intégrer la fac de sport de la Doua où elle décroche un Deust métiers de la forme : “Je voulais avoir un diplôme proche de la danse qui me permette d’avoir une bonne connaissance du corps”.

En 2009, sa rencontre avec Sophiane Boukabache, créateur de la compagnie de So-United Crew, dont elle fait désormais partie, donne un nouvel célan à sa carrière : “Nous avons été sélectionnés pour participer à l’émission Un incroyable talent, où nous sommes arrivés finalistes parmi 15 équipes. Par la suite, nous avons fait d’autres émissions, de très belles scènes, notamment au stade de France”. C’est en 2012 que la compagnie se distingue tout particulièrement en décrochant le titre de championne de France de hip-hop et de championne d’Europe de street dance. La voie leur est alors ouverte pour tenter le titre de champion du monde de hip-hop à Las Vegas : “C’était en août dernier, nous sommes allés jusqu’en finale, remportant la 7e place sur 65 équipes”. Une belle montée en puissance pour cette jeune vaudaise qui reste humble et n’oublie pas ses origines : “Mon arrière-grand-père a ouvert le premier salon de coiffure à Vaulx-en-Velin village”, confie-t-elle.

Jeanne Paillard

La jeune femme de 27 ans s’est illustrée comme championne de France de hip-hop et championne d’Europe de street dance avec sa compagnie So- United Crew.

4490 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > Journal N°58 > Alicia Roche, ses coups de cœur en font une championne