Actualités / Cadre de vie - mardi 02 décembre 2014

Une auto école sociale pour lever les freins financiers

“L’idée d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière, autrement appelé stage de récupération de points, c’est d’amener les usagers à se former avant que leur permis ne soit invalidé, explique Saïda Makhlouf, présidente et directrice technique de l’association Altera Prévention qui vient de s’installer à l’espace Carco. Seulement, un tel stage peut s’avérer onéreux. Nous souhaitons lever ces freins financiers.” Alors qu’un stage coûte normalement aux alentours de 250 euros, l’association vaudaise plafonne ses prix à 139 euros pour sa première année d’activité.

Depuis la première session de stage en septembre, Altera Prévention a déjà accueilli plus de 110 personnes et a enregistré près de 150 inscriptions pour les sessions prévues jusqu’à janvier 2015. La liste d’attente ne cesse de s’allonger et la directrice prévoit de doubler le nombre d’inscriptions dans les prochaines semaines. “Ces chiffres montrent bien qu'une fois la barrière financière allégée, les usagers de la route sont disposés à régulariser leurs situations, estime-t-elle. Nous répondons à un vrai besoin tout en participant à modifier certains comportements des usagers de la route.”

En plus de proposer des stages de récupération de points sur le permis, elle travaille à la création d'une auto-école sociale. “Il ne s’agit pas de concurrencer les auto-écoles marchandes déjà implantées, mais de suivre les gens qui ne peuvent pas avoir recours à ce type de structure. Certains publics ont besoin d’un accompagnement spécifique, notamment les primo-arrivants qui maîtrisent mal la langue”, note cette ancienne étudiante en français-langue étrangère qui a fait du sujet un combat permanent. Altera proposera bientôt des formations de remise à niveau pédagogiques et personnalisées. “Pour le moment, nous sommes en phase d’étude concernant ces deux volets mobilité et formation. On regarde ce qui marche ailleurs... D’ici une année, le projet complet devrait être abouti”, assure Saïda Makhlouf. Pour le moment, outre l’intervention de formateurs extérieurs et de psychologues pour les stages, l’association emploi deux jeunes en contrat d’avenir.

M.K

Pratique : Altera Prévention, Espace Carco, bureau 207, 20 rue Desnos. Ouvert du lundi au vendredi, de 13h30 à 18h30. tél, 06 51 58 45 61. altera.prevention@gmail.com. www.altera-prevention.fr

4973 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Une auto école sociale pour lever les freins financiers