Portraits / JOURNAL N°73 - mardi 21 mai 2013

Valérie Dessard, fan de scène

VALÉRIE DESSARD a pris goût au théâtre, il y a sept ans, en participant aux ateliers cabaret de la MJC. Ce fut le premier déclic. Le second est né de sa participation en 2008 à un spectacle de la compagnie Peut-être, “Une journée hyper”. “Le metteur en scène, Olivier Desmaris, avait fait appel à des amateurs pour jouer aux côtés des professionnels et cette expérience, auquel mon fils Lorris a également pris part, m’a totalement emballée. De là, se sont créés des liens forts avec la troupe”, explique Valérie Dessard. La relation s’est renforcée ainsi que son plaisir à faire de la scène. La comédienne amatrice, devenue membre actif de l’équipe, a accepté, voilà trois ans, de présider la compagnie. Elle s’investit sur différents projets et joue dans certains spectacles. Avec l’atelier de création amateur, elle était sur scène pour “Douze hommes

en colère”, “Un air de famille”, “Les ressuscités”... Par ailleurs, elle suit de près le travail de la troupe création théâtre ados, constituée par la compagnie Peut-Etre à la MJC : “Avec mon mari, nous accompagnons bénévolement le groupe dans le cadre du camp théâtre organisé en Ardèche pendant les vacances d’avril”. L’an passé, huit jeunes étaient partis en tournée, cette année ils étaient quatre à jouer du Tchékhov en différents lieux de l’Ardèche et du Gard. Deux de ses enfants, Lorris et Fanette, étaient du nombre, eux aussi mordus de théâtre. “Ce fut une magnifique aventure artistique et humaine”, livre Valérie, fière de la prestation du groupe et admirative de “l’énergie, du courage et de la passion d’Olivier Desmaris et d’Antoine Sorros” qui, durant une semaine et d’une ville à l’autre, ont monté et démonté le spectacle.

F.M

2920 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°73 > Valérie Dessard, fan de scène