Actualités / A Vaulx Jazz 2015 - mercredi 04 mars 2015

Quand le jazz est… quand le jazz est là !

AVEC ses allures déjantées, l’affiche résume à elle seule l’esprit du festival : éclectisme et partage. “Pour cette édition nous avons mis l’accent sur les voix, les cordes et les saxophones, souligne Thierry Serrano, le flegmatique directeur d’A Vaulx Jazz. Nous avons aussi mis une touche festive avec un bal latino et des musiques rythmées . Il y aussi de grandes dominantes avec les voix grâce à la soirée soul et avec les grandes formations telles que le Sun Ra Arkestra. Le festival combine des pointures internationales et des talents de la scène régionale. Il est à l’image de la musique : ouvert à tous”. D’année en année, fort de cette volonté de partage, le festival gagne ses lettres de noblesse, devenant un rendez-vous incontournable pour les amateurs de la région et d’ailleurs. En 2014, il a attiré près de 20 000 participants.

A Vaulx jazz est maintenant bien ancré. “Nous avons la volonté de pérenniser cet événement incontournable qui fait rayonner la ville, assure Nadia Lakheal, adjointe à la Culture. A Vaulx jazz est à l’image de Vaulx-en-Velin et de la musique, il est fédérateur. Nous écoutons tous du jazz, parfois même sans le savoir, c’est une musique universelle qui s’adresse à tous”. Salsa, soul, blues, bebop mais aussi rock et plus encore... Tous les jazz sont dans la nature. Quelques notes suffisent à transporter le public.

Entre peintures et jazz : jeudi 12 mars
Entre jazz et musique contemporaine, un hommage à la peinture de Pablo Picasso sera rendu avec Pablo#2, une création du quartet Novo et des percussions de Treffort. Elle associera 50 jeunes choristes de la Maîtrise de la Loire.
De la peinture passons au jazz dans sa forme canonique avec le quartet du pianiste transalpin Antonio Farao qui invitera un monstre du jazz américain : Dave Liebman. Une collaboration qui promet d’envoyer du lourd.

Soul au féminin : vendredi 13 mars

Deux femmes pour un genre musical : la soul. Natalia M.King et son quintet présenteront soublazz, un savant mélange de soul, blues et jazz. plus groovy et un brin déjantée, Kellyee Evans fera monter la température d’un cran avec une musique digne des plus grands maîtres du genre grâce à un son rétro, puissant et efficace.

 Du jazz au rock, ça souffle : samedi 14 mars
Retour aux sources du jazz avec le trompettiste new yorkais Avishai Cohen, l’étoile montante du cornet explosera sur scène. A la lisière du rock et du jazz se situent sylvain Rifflet et alphabet. La formation explorera des terres encore vierges à la croisée de l’électro, du rock et de la musique expérimentale.

Nouvelle vague et impro’ : mardi 17 mars
Après l’ethnojazz et le punk, le saxophoniste lionel Martin revient à la source et invite George Garzone, un maître du jazz. Ensemble, ils improviseront et feront trembler la scène. Place au cinéma avec le stéphane Kerecki quartet qui rendra hommage à la nouvelle vague et ré-orchestrant les musiques des œuvres de Demy, Truffaut ou Godard, tout en les dépouillant des arrangements parfois mielleux voire mièvres de ces légendaires mélodies.

Lyrisme et voyage nordique : mercredi 18 mars
Poésie et musique avec un hommage à l’œuvre Escalator over the hill datant de 1971, de la pianiste Carla Bay. Tel sera le propos des musiciens d’Imuzzic grand(s) ensemble. L’occasion de découvrir une œuvre méconnue. Après la colline, un autre voyage avec le bassiste Lars Danielson et son groupe pour découvrir un jazz venu du nord.

Impro’ tous azimuts : jeudi 19 mars

Louis Sclavis, saxophoniste virtuose lyonnais sera de retour à a Vaulx jazz avec une nouvelle création. La seconde partie sera assurée par le batteur californien Jeff Ballard et son quartet. Place à un sacré trip qui alliera un savant mélange de technicité et d’improvisation.

Du blues pour ne plus broyer du noir : vendredi 20 mars
Un des rendez-vous les plus attendus du festival reste la nuit du blues. Une soirée prisée et accessible à tous. Trois concerts sont programmés. Ça démarre avec Mathis Haug, génie germain du blues. Poursuivons avec Candye Kane, figure féminine du blues et baroudeuse qui envoutera la salle de sa voix à la fois rauque et suave. Puis une légende reviendra au festival. lil’Ed, le volcan d’un mètre soixante déchainera à coup sur le centre Chaplin.

Plein soleil : samedi 21 mars

Le soleil en pleine nuit, place à un hommage à une icône pop du jazz Sun Ra. Pour saluer le centenaire de sa naissance, Thomas De Pourquery, le saxophoniste auréolé aux Victoires du Jazz ouvrira la soirée. Puis les légendes entreront sur scène parées de drôles de costumes: le Sun Ra Centennial Arkestra mené par Marshall Allen, 90 printemps et toujours en forme.

Rochdi Chaabnia

Le programme complet, les tarifs et plus encore sur le site www.avaulxjazz.com

2546 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > A Vaulx Jazz 2015 > Quand le jazz est… quand le jazz est là !